Assurance vie : combien vais-je toucher ?

Vous avez souscrit à une assurance vie et vous vous demandez combien vous allez percevoir à l’échéance de votre contrat ? Voici un tour d’horizon des éléments à prendre en compte pour estimer le montant que vous toucherez grâce à votre épargne.

Les principaux facteurs influençant le rendement d’une assurance vie

Le montant que vous percevrez au terme de votre contrat d’assurance vie dépend de plusieurs paramètres, parmi lesquels :

  • La durée du contrat : plus le contrat est long, plus les intérêts cumulés seront importants. Il faut cependant veiller à ne pas laisser dormir son épargne trop longtemps sur un fonds en euros peu performant.
  • Le type de placement choisi : les contrats d’assurance vie peuvent être investis sur des fonds en euros, dont les rendements sont garantis, ou sur des unités de compte (UC), dont les performances sont liées aux marchés financiers et peuvent donc être plus volatiles.
  • La fiscalité applicable : en fonction de la durée du contrat et des options choisies, les gains peuvent être soumis à différents prélèvements sociaux et fiscaux.

Fonds en euros : des rendements sécurisés mais en baisse

Les fonds en euros sont la pierre angulaire de l’assurance vie. Ils offrent une sécurité du capital investi, ainsi qu’un rendement garanti chaque année. Néanmoins, les taux de rendement des fonds en euros ont fortement baissé ces dernières années, oscillant autour de 1% à 2% en moyenne en 2020.

A lire également  La recette secrète pour devenir millionnaire avant 30 ans

Il est donc essentiel de bien choisir son contrat d’assurance vie et de privilégier les fonds en euros les plus performants. Pour estimer le montant que vous toucherez grâce à votre assurance vie en fonds en euros, il faut prendre en compte le taux de rendement annuel moyen (net de frais) et la durée du contrat.

Unités de compte : des rendements potentiellement plus élevés mais avec un risque

Les unités de compte (UC) sont des supports d’investissement proposés dans le cadre des contrats d’assurance vie multisupports. Contrairement aux fonds en euros, elles ne garantissent pas le capital investi et peuvent donc générer des gains mais aussi des pertes.

Les UC permettent d’investir dans une grande variété d’actifs financiers (actions, obligations, immobilier, etc.). Les performances varient donc en fonction du type d’UC choisi et des conditions de marché. Pour estimer le montant que vous toucherez grâce à votre assurance vie investie en UC, il est nécessaire d’évaluer les performances passées et futures des supports d’investissement sélectionnés.

La fiscalité de l’assurance vie

L’un des principaux avantages fiscaux de l’assurance vie réside dans la possibilité de bénéficier d’une exonération d’impôt sur les gains après 8 ans de détention du contrat. Avant cette échéance, les gains sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8%, auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux de 17,2%, soit une taxation globale de 30%. Après 8 ans, la taxation est réduite à 7,5% pour les gains excédant un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple.

A lire également  Des conseils utiles pour une retraite à l’abri des besoins

Il est donc important de prendre en compte la fiscalité applicable au moment du rachat de votre assurance vie pour déterminer le montant net que vous toucherez.

Les frais liés aux contrats d’assurance vie

Les contrats d’assurance vie comportent généralement plusieurs types de frais :

  • Les frais sur versements : ils correspondent à un pourcentage prélevé sur chaque versement effectué sur le contrat. Ces frais sont généralement dégressifs en fonction du montant investi.
  • Les frais de gestion : ils sont prélevés annuellement sur l’épargne constituée et varient en fonction des supports d’investissement choisis (fonds en euros ou unités de compte).
  • Les frais d’arbitrage : ils s’appliquent lorsque vous souhaitez transférer une partie ou la totalité de votre épargne d’un support d’investissement à un autre au sein du même contrat.

Pour estimer le montant que vous toucherez grâce à votre assurance vie, il est essentiel de prendre en compte l’impact de ces différents frais sur la performance globale de votre contrat.

En tenant compte des rendements, de la fiscalité et des frais liés à votre contrat d’assurance vie, vous pourrez estimer plus précisément le montant que vous toucherez à l’échéance. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller financier pour obtenir une simulation personnalisée et ainsi optimiser votre épargne.

Marine Lafort

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*