Conseils pour rencontrer un locataire idéal

Pour que l’investissement immobilier soit rentable, la sélection du locataire est indispensable pour diminuer le risque de loyer impayé et la dégradation du bien. Cette étape n’est pas facile, parce qu’il s’agit d’examiner le profil des candidats à partir des documents. Alors pour optimiser votre chance, il est recommandé de vérifier ses revenus et sa solvabilité. Mais le recours auprès d’une agence immobilière est également une bonne alternative. 

Évaluer ses revenus

Après avoir lancé votre annonce de recherche d’un locataire, vous commencez à recevoir des candidatures. Alors, le premier critère que vous allez étudier est ses apports personnels, parce que le locataire idéal est celui qui a suffisamment de revenus pour sécuriser le paiement du loyer. Il est bien de savoir que la majorité des bailleurs et des agences préfèrent le candidat qui a de revenus au minimum trois fois plus du loyer. Certains descendent deux fois, mais le risque d’impayé est élevé puisque nous ne pouvons pas prédire ce que la vie nous réserve. Cependant, un candidat locataire qui a peu de revenus avec moins de dépense peut assumer le loyer qu’un candidat ayant plus de revenus avec le remboursement de crédit. Et sachez que plus ses revenus sont élevés, votre candidat pourra déménager quelques mois pour devenir le primo-accédant ou pour chercher un autre logement plus confortable.

Vérifier sa solvabilité

D’une manière générale, un locataire ayant un bon revenu n’est pas forcément un bon payeur. Mais pour optimiser votre succès de trouver le locataire sérieux, vous devriez lui demander quelques justificatifs pour vous assurer de sa solvabilité comme sur https://www.ohm-immobilier.fr. Sachez que la liste de ces pièces est fixée et restrictive selon la loi ALUR. Voici sont donc les documents qu’un bailleur est en droit de demander à son candidat locataire pour vérifier son identité, son domicile actuel, et sa solvabilité :

  • Une photocopie de sa pièce d’identité : carte d’identité, passeport, et autres ;
  • Le dernier avis d’imposition ;
  • Le contrat de travail : demander une attestation de l’employeur s’il n’en a pas ;
  • Les trois dernières quittances de loyer.

Pour un candidat sérieux, ces justificatifs sont cohérents. Mais avec la technologie actuelle, vous risqueriez de recevoir des documents falsifiés. Notons que l’assurance de loyers impayés ne vous couvre pas, si les justificatifs du locataire ne sont pas authentiques.  Il est donc conseillé de demander de l’aide auprès d’un professionnel.

Demander de la garantie en cas de loyer impayé

Comme vous constatez, trouver un bon locataire n’est pas une affaire facile. La vérification de ses revenus et de sa solvabilité ne suffit pas de prouver qu’il est un bon locataire. Pour cela, le bailleur a le droit de demander des garanties de solvabilité comme la caution, le garant physique. Il s’agit d’une personne proche du locataire qui garantit le paiement du loyer en cas de défaillance. Pour cela, le bailleur pourrait demander des justificatifs comme ceux du candidat. Et, il vaut mieux que cette personne soit un de ses parents ou son parrain. Sachez qu’il existe aussi des garanties offertes par des organismes en fonction du profil du locataire. Il vous suffit de lui demander d’y souscrire. De la part du bailleur, il est conseillé de souscrire à une assurance de loyers impayés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*