Quelles sont les étapes d’une vente immobilière ?

La vente d’un bien immobilier se fait en plusieurs étapes successives qu’elle se fasse par un agent immobilier ou entre particulier. Il est important de respecter l’ordre de ces étapes afin que la vente se passe en bonne et due forme. Tout commence par l’estimation du prix de son bien, la diffusion d’une annonce, la signature d’une promesse de vente, le respect du délai de rétractation de l’acheteur et la signature de l’acte authentique.

L’estimation du prix de vente du bien immobilier

Pour une meilleure estimation de votre bien immobilier, il est recommandé de faire appel à un expert du secteur qui sera en mesure d’analyser de façon objective les prestations de votre bien immobilier. Ce dernier connaît les tarifs qui sont pratiqués sur le marché immobilier et évitera de surestimer votre bien immobilier. Le prix de vente ne sera pas trop élevé et les visiteurs seront moins nombreux. Le délai de vente s’allonge et vous risquez de ne pas vendre votre bien.

La diffusion de l’annonce immobilière

Une fois que le prix du bien est estimé, il faut passer l’annonce de votre bien sur plusieurs supports. Cette étape requiert une disponibilité pour l’organisation des visites. Si vous confiez cette tâche à un agent immobilier, assurez-vous d’avoir un interlocuteur professionnel qui sera l’intermédiaire. Cela vous permet de gagner en temps et en tranquillité d’esprit dans la pratique. Si vous passez par un intermédiaire, vous devrez mieux mettre en valeur votre bien. Vous pouvez refaire la peinture, et nettoyer votre bien de fond en comble. Il en est de même pour les espaces verts qui doivent être bien entretenus.

A lire également  Les bonnes stratégies pour louer rapidement un bien immobilier

La signature de la promesse de vente

Dans le cadre d’une vente de bien immobilier, deux avant-contrats sont mis en avant : la promesse et le compromis de vente. Ces deux contrats doivent être distingués. Le compromis de vente engage les parties et se signe à l’acte authentique définitif clôturant la vente. La promesse engage le vendeur uniquement. La promesse de vente engage le vendeur à mettre son logement en vente à l’acheteur. Le bien est considéré comme réservé, à un tarif et dans un délai contractuel par les deux parties. En échange de cette promesse unilatérale, l’acheteur verse une indemnité d’immobilisation.

Le délai de rétractation de l’acheteur

Une fois que la promesse de vente est reçue par l’acquéreur, ce dernier dispose d’un délai de 10 jours pour changer d’avis. Le délai était de 7 jours avant la loi Macron d’août 2015. Le vendeur est engagé en tant que vendeur, et ce, dès l’instant où il signe la promesse de vente. Si l’acquisition se réalise à deux, chacun doit envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception au vendeur et au notaire. Si l’acquéreur ne change pas d’avis dans les 10 jours, la vente de poursuit. Et dans le cas contraire après le délai légal, il ne peut pas récupérer son dépôt de garantie et le vendeur est en droit de réclamer le versement de dommages et intérêts.

Pour savoir qui peut vous représenter dans le cadre d’une vente immobilière, rendez-vous sur https://www.avocat-et-juriste.com/.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*