Le slow life ou comment vivre autrement

Au fil du temps, de plus en plus de personnes sont tentées par le concept de « slow life ». « Comment vitre autrement » est un nouveau style de vie qui nous convie à la détente et à la décélération. La question est surtout de savoir quels sont les enjeux de ce nouveau style de vie. Pour avoir un petit aperçu, voici quelques indications concernant le slow life.

Le slow life, c’est quoi ?

Le slow life est un mode de vie dont le fondement repose sur le moment présent. Le principe est de donner du sens et de l’intérêt à ce que l’on fait sans tenir compte des contraintes de temps. Dans cette nouvelle approche, on place à l’avant l’essentiel et l’authentique. De nos jours, le monde virtuel a pris le dessus dans notre quotidien, et c’est ce qu’on veut dépasser à tout prix. On essaie alors de profiter de chaque instant sans avoir à aller plus vite comme d’habitude.

Le slow life : qu’en est-il de ses origines ?

Le slow life découle de la mobilisation menée en Italie sur la base d’une philosophie de vie aspirée par le journaliste, sociologue et critique gastronomique Carlo Pétrini. Ce dernier contestait la restauration rapide. Il s’était alors opposé à l’ouverture du restaurant Mac Donald au voisinage de la place d’Espagne à Rome. De ce fait, il a mis sur pied le mouvement de « slow food ». Cette pratique avantageait la cuisine traditionnelle et régionale. Le slowconcept va alors faire son apparition, entre autres, le slow life.

Comment appliquer le slow life ?

Dans la vie quotidienne, le stress ainsi que la routine s’installent facilement. Dès lors, vivre différemment n’est pas chose facile et ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Au préalable, une introspection s’impose pour bien gérer son planning. Il faut avant tout réévaluer ses priorités existentielles. Pour se faire, il faudrait se déconnecter de l’ordinateur et du téléphone. Il faut ainsi se focaliser sur sa propre personne.

Que peut-on dire sur les principes du slow life ?

Le slow life implique en d’autres termes de ralentir sa cadence de vie. Pour y arriver, il faut toujours retenir les bases de ce précepte. Il est question d’apprécier et de primer les rencontres, d’élargir son cercle d’amis. Cela suppose en parallèle la stimulation de son imagination et de sa créativité. Le principe repose également sur le respect de l’environnement. Pour faire court, il suffit de vivre et de savourer le moment présent. Toutefois, il ne faut pas mélanger le slow life avec le fait de ne plus rien faire. En effet, il s’agit de faire les choses habituelles, mais d’une autre manière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*