Quelle surface de terrain pour une maison de 45m2 avec jardin potager en ville ?

Vous rêvez d’une maison en ville avec un jardin potager, mais vous vous demandez quelle surface de terrain est nécessaire pour concilier confort et espaces verts ? Cet article vous propose des éléments de réponse et des astuces pour optimiser l’aménagement de votre futur havre de paix urbain.

La taille idéale du terrain : entre confort et praticité

Il n’existe pas de réponse universelle à cette question, car la taille idéale du terrain dépendra de plusieurs facteurs tels que vos besoins en termes d’espace extérieur, votre budget et les contraintes réglementaires locales. Toutefois, il est possible d’estimer une superficie minimale pour accueillir une maison de 45m2 avec un jardin potager.

Pour une habitation de cette taille, on peut envisager un terrain d’une superficie totale comprise entre 150 et 250m2. Cette fourchette prend en compte les espaces nécessaires pour la construction de la maison et l’aménagement d’un jardin potager suffisamment spacieux pour cultiver quelques légumes et plantes aromatiques.

Tenir compte des contraintes réglementaires et urbanistiques

Pour déterminer la surface de terrain adéquate, il est essentiel de prendre en compte les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune où vous souhaitez construire. Ces règles, définies dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Plan d’Occupation des Sols (POS), imposent notamment des coefficients d’occupation des sols (COS) et des distances minimales à respecter entre les constructions et les limites de propriété.

A lire également  Les festivals de rue les plus colorés du monde : un éventail de cultures et de traditions

En fonction de ces contraintes, la superficie totale du terrain pourra être réduite ou augmentée. Il est donc important de consulter le service urbanisme de votre mairie pour connaître les règles applicables à votre projet et adapter la surface de terrain en conséquence.

Adapter l’aménagement du jardin potager à la surface disponible

Si vous disposez d’un terrain de petite taille, il conviendra d’optimiser l’aménagement de votre jardin potager pour profiter pleinement de cet espace vert. Voici quelques astuces pour optimiser l’espace disponible :

  • Potager en hauteur: Si vous manquez d’espace au sol, pensez aux solutions verticales comme les murs végétalisés, les étagères à plantes ou les jardinières suspendues.
  • Potager en carrés: Cette méthode consiste à diviser votre potager en carrés de culture, généralement de 1m sur 1m, permettant une meilleure gestion des cultures et un gain d’espace.
  • Potager surélevé: La culture en bacs surélevés peut également être une solution intéressante pour gagner de l’espace et faciliter l’entretien du jardin.

Ne pas négliger les espaces de circulation et de détente

Dans l’aménagement de votre terrain, il est important de ne pas oublier les espaces nécessaires à la circulation et à la détente. Prévoyez ainsi des allées pour circuler facilement dans le jardin et accéder aux différentes zones (potager, terrasse, abri de jardin, etc.).

Pensez également à créer un espace dédié à la détente et aux repas en extérieur, comme une terrasse ou un coin pelouse équipé d’un salon de jardin. Selon vos envies et la place disponible, vous pourrez aussi installer un barbecue, un hamac ou encore une petite piscine hors-sol pour profiter pleinement de votre jardin en ville.

A lire également  Économisez des milliers d'euros chaque année grâce à cette application gratuite : découvrez comment !

En résumé, la surface idéale d’un terrain pour accueillir une maison de 45m2 avec jardin potager en ville se situe entre 150 et 250m2. Prenez en compte les contraintes réglementaires locales et adaptez l’aménagement du jardin à la superficie dont vous disposez. N’oubliez pas de prévoir des espaces de circulation et de détente pour profiter pleinement de votre havre de paix urbain.

Marine Lafort

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*