Tout savoir sur le TAEG de votre crédit immobilier

Vous êtes en pleine période de recherche de prêt pour réaliser votre projet immobilier ? Un crédit vous engage sur la durée et il est préférable de négocier le meilleur taux. Vous allez donc certainement comparer plusieurs offres bancaires. Pour cela, le TAEG sera un critère à surveiller. Regardons cela de près.

Qu’est-ce que le TAEG ?

TAEG signifie Taux Annuel Effectif Global. C’est un taux bancaire qui permet de calculer le coût total d’un crédit. Il s’exprime en pourcentage annuel de la somme empruntée.

Les banques ont ainsi l’obligation d’indiquer ce taux sur toute offre de prêt, crédit à la consommation ou prêt immobilier. Cela facilite alors la lecture des offres. En effet, l’avantage du TAEG est qu’il est normé. A ce titre, il permet de comparer plus facilement deux offres de prêts. Mais mieux vaut faire appel à un courtier immobilier si vous voulez être sûr de choisir les meilleures options. Car il n’y a pas que le TAEG à étudier. Pour autant, ce taux annuel effectif global est pertinent. Car on l’ignore souvent, mais le taux d’intérêt bancaire ne représente pas 100% des frais que vont générer votre emprunt.

De quoi le TAEG est-il constitué ?

Le TAEG comprend l’ensemble des frais que le prêt implique :

  • Intérêts bancaires
  • Frais de dossier
  • Frais de garantie
  • Coût de l’assurance emprunteur
  • Frais d’évaluation du bien et frais de courtage
  • Et tout autre frais inhérent à l’obtention du prêt
A lire également  Conseils pour rencontrer un locataire idéal

Par contre, les frais de notaire ne sont pas inclus dans le TAEG

Faut-il choisir le meilleur TAEG pour son prêt immobilier ?

Choisir le meilleur taux annuel effectif global pour votre emprunt immobilier est bien sûr tout à fait judicieux. Mais ce critère ne permet pas d’évaluer si l’ensemble des conditions du crédit vous sont favorables. En effet, les établissement bancaires n’offrent pas tous les mêmes modalités de prêt. Si vous revendez votre bien avant la fin de votre remboursement de prêt, vous devrez payer des indemnités de remboursement anticipé (IRA). De la même façon, si vous avez choisi l’hypothèque en garantie du prêt, vous aurez à régler des frais de mainlevée. Ces différents coûts ne sont pas intégrés dans le TAEG.

Soyez également vigilant si vous souscrivez l’assurance de prêt auprès d’un autre établissement que la banque qui vous financera. Effectivement, l’offre du prêteur ne comprendra pas le coût de l’assurance. Il vous faudra reconstituer le TAEG réel par vous-même.

&nbsp

Pour toutes ces raisons, et afin de choisir l’offre de prêt la mieux adaptée, soyez accompagné par des professionnels du crédit indépendants. Ils vous apporteront ainsi des conseils objectifs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*