Contenu des droits de l’homme

Les droits de l’homme constituent des normes qui identifient et préservent la dignité de la totalité des êtres humains. Ils commandent la manière dont vous résidez en société et les uns avec les autres. Sans oublier la relation qui rattache les individus aux gouvernements ainsi que les obligations des gouvernements envers eux.

Inaliénabilité, universalité et indivisibilité

Les droits de l’homme sont considérés comme inaliénables et universels. Tout être humain, n’importe où dans l’univers, peut s’en surpasser. Personne ne peut les donner intentionnellement. Personne n’a non plus la possibilité de dépouiller quelqu’un de ces droits. Les droits de l’homme semblent indivisibles. Ils sont essentiels à la dignité de la personne humaine. Qu’ils s’agissent de :

  • Droits civils,
  • Droits économiques,
  • Droits culturels,
  • Droits politiques,
  • Ou droits sociaux.

Ainsi, ils possèdent tous la même valeur en tant que droits. Il n’existe aucun droit qui possède « moins d’importance » que les autres. Il n’existe pas de hiérarchie entre les droits de l’homme. Pour plus d’informations !

Corrélation, interdépendance, non-discrimination et égalité

D’une part, la concrétisation d’un droit varie habituellement, partiellement ou totalement, en fonction de la concrétisation d’autres droits. À titre d’exemple, la concrétisation du droit à la santé peut sembler tributaire de la concrétisation du droit à l’information ou du droit à l’éducation. D’autre part, l’ensemble des individus sont pareils en vertu de la dignité essentielle à chaque être humain et en tant qu’êtres humains.

A lire également  Où trouver le meilleur CBD ?

L’ensemble des individus peuvent se vanter de la totalité des droits, sans aucune différence. Que ce soit de couleur, de race, d’ethnie, de sexe, de langue, d’âge, d’opinion politique ou de toute autre opinion, de religion. Sans oublier les droits d’origine sociale ou nationale, de fortune, de handicap ou de tout autre cas. Celui-ci est précisé par les organes mis en place en vertu d’instruments internationaux liés aux droits de l’homme.

Inclusion, contribution et obligation de rendre des comptes

D’un côté, l’ensemble des individus et la totalité des peuples ont le droit de profiter de la contribution, de la participation et de la jouissance. Et ce, de manière libre, active et significative. Ces divers points sont rattachés au développement politique, civil, culturel, économique et social. Avec ce type de développement, les libertés fondamentales et les droits de l’homme deviennent plus tangibles. D’un autre côté, les États et les autres entités qui possèdent des obligations doivent respecter des normes juridiques bien précises. Celles-ci sont évoquées dans les instruments liés aux droits de l’homme.

Quand ils ne le réalisent pas, les détenteurs de droits qui ont été désavantagés peuvent entreprendre une action en justice devant un tribunal ou une autre juridiction. Il faut seulement que l’action en question soit conforme aux procédures et aux règles prescrites par la loi. Ainsi, il n’y a rien de mieux que de connaître en détail les droits de l’homme afin d’en profiter pleinement. Par ailleurs, diverses informations relatives à ce sujet existent désormais sur de nombreux sites internet. De cette façon, vous aurez plus de chances de trouver des réponses aux questions qui vous trottent dans la tête. 

A lire également  Les avantages et différences entre une assurance vie et une épargne retraite

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*