Le divorce et les rôles de l’autorité parentale

L’autorité parentale représente le pouvoir que possèdent les parents sur la gestion de leurs enfants. Les droits des parents envers ses enfants sont la base du développement d’une famille. Les parents peuvent être en situation de couple ou bien séparés, cela n’empêche pas qu’ils ont une autorité sur leurs enfants dont le but est de prendre soin d’eux en général. Les parents peuvent être en situation de couple ou bien séparés, cela n’empêche pas qu’ils ont une autorité sur leurs enfants dont le but est de prendre soin d’eux en général.

L’autorité parentale est un exercice de couple

Les parents doivent respecter leurs rôles et assumer leurs obligations parentales même s’ils sont en situation de divorce. Quelque soit le type de divorce auquel ils sont confrontés, cela ne devra pas entrer en compte dans l’exercice de parent. Dans un divorce, l’un des conjoints peut être en tort par rapport à l’autre dans une grande majorité des cas, mais cela ne doit pas impacter sur son autorité parentale. Le divorce implique des gardes partagés ou bien une garde exclusive sur les enfants. Celui qui aura la garde des enfants prendra plus de responsabilités, mais les décisions doivent être prises à deux en principe. Les parents doivent prioriser le bien-être des enfants dans toute situation. Les parents séparés doivent se mettre en accord sur certains points importants de la vie de leurs enfants comme :

  • Leurs avenirs scolaires
  • Leurs orientations religieuses
  • Leur bien-être

Si les parents n’arrivent pas à se mettre d’accord sur des situations particulières, ils peuvent avoir recours à l’aide des professionnels.

L’autorité parentale et les cas exclusifs

Même si en principe l’autorité parentale doit s’effectuer conjointement pour garantir l’avenir des enfants, il existe des cas où les juges sont obligés de confier cette autorité à un seul des parents. C’est un cas de force majeure en général, le juge aura pris cette décision pour s’assurer de l’épanouissement des enfants. Un parent qui néglige ses enfants ou qui en arrive à les maltraiter est de suite écarté dans leurs autorités parentales dans le droit des affaires familiales. Comme dans les affaires de divorce, il est nécessaire de récolter des preuves et aussi de prendre en compte les audiences des enfants sur les faits. La protection des enfants est primordiale et des lois encadrent les différents cas, pour plus d’informations vous pourrez demander conseil à des professionnels.

Un déménagement impacte l’autorité parentale

Lors des déménagements, des conflits ou mécontentements font l’apparition suite à une situation de divorce. Il est nécessaire de toujours informer l’ex-conjoint qui n’aura pas la garde des enfants des décisions sur le futur déménagement des enfants. C’est dans ces cas aussi que les parents font appel à des juges d’affaires familiales pour éclaircir certains points. Ces juges vont examiner les termes sur l’autorité parentale suivant l’impact du déménagement chez l’enfant. Ils vont devoir tenir compte en premier lieu des intérêts des enfants. C’est aussi le juge qui va statuer sur les droits de visite et d’autres conditions que les deux parents doivent respecter à la suite de ce déménagement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*