Aménager son logement quand on est locataire : les travaux autorisés

Même si vous êtes le locataire de votre habitation, ils vous sauront difficile de résister à l’idée de réaliser certains travaux d’aménagement. Il faut cependant savoir que vos droits en la matière sont plutôt limités. Découvrez ainsi les travaux que vous pourrez effectuer sans demander l’autorisation au propriétaire.  

Les opérations mineures d’aménagement et de décoration

Après l’aménagement dans une nouvelle habitation que vous louez, si vous voulez apporter des changements, sachez que vos possibilités sont plus réduites. En effet, les travaux que vous entreprendrez devront remplir les 3 conditions suivantes attachées aux opérations dites « mineures » :

  • L’amélioration du confort et de l’esthétique du bien comme vocation
  • La structure ou la configuration ne doit pas être touchée
  • Les aménagements doivent être réversibles

Pour cette raison donc, tous les travaux de décoration peuvent être entrepris sans demander l’aval du propriétaire. Parmi les exemples, il y a notamment le changement des peintures, l’ajout des boiseries plaquées sur les murs et la pose de moquette. A noter tout de même que pour le changement de peintures, il faut toujours faire preuve de bon goût et ainsi éviter toute réalisation excentrique.

Les travaux d’amélioration de salubrité et de réalisation des constructions provisoires et démontables

Vous n’aurez également pas à demander l’autorisation du propriétaire pour vous occuper de l’amélioration de la salubrité du logement que vous louez. Il peut s’agir du remplacement d’un bidet par une baignoire ou de l’installation d’une baignoire dans une salle de bain qui n’en dispose pas.

La pose des équipements provisoires et démontables ne pouvant pas être à la source de la détérioration du bien peut également être faite librement. C’est le cas, entre autres, des étagères, des placards, des convecteurs électriques et des spots lumineux. Vous pourrez même mettre en place un dispositif de chauffage dans les pièces qui n’en ont pas, mais devrez vous assurer que cela ne puisse pas être à la source d’un trouble de voisinage.

L’autorisation du propriétaire requis pour les autres travaux 

Tous les travaux entrainant transformation du logement avec un partenaire comme www.travauxassistance.fr ou non nécessitent par contre l’obtention d’un consentement écrit du propriétaire.  En cas de non obtention de ce consentement, le propriétaire est en droit de vous ordonner une remise en état des lieux lors de votre départ ou de préserver les changements à son profit, sans avoir à vous rembourser toutes les dépenses qui y sont liées. Mais quels sont les travaux concernés par cette obligation d’obtenir l’accord du propriétaire ? Parmi les meilleurs exemples se trouvent les travaux entrainant réduction ou augmentation du nombre de pièces, la transformation d’une cuisine fermée en cuisine ouverte et inversement, le changement d’affectation d’une pièce et la suppression d’un escalier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*