La télémétrie des appareils informatiques, une manière devenue légale d’espionner les utilisateurs

La sécurité informatique préoccupe de plus en plus le grand public aux vues de la sophistication, mais également de la virulence de certaines attaques cybernétiques. Les attaques de type ransomware étant parmi les plus craints, mais également parmi les plus dévastateurs, pourtant, il existe d’autres types d’attaques que l’on pense inoffensives, mais concèdent des dégâts tout aussi graves.

Les outils de télémétrie, des outils d’espionnage déguisé

Les constructeurs de matériel informatique, mais également les éditeurs de logiciel inscrit au sein de leur produit des outils de télémétrie. Ces outils ont pour but de collecter des données d’utilisations afin d’en améliorer l’efficacité, mais également afin de pouvoir proposer de nouvelles fonctionnalités utiles aux utilisateurs. Si vue de cette manière, cela semble logique et utile, ces outils collectent en réalité l’identité numérique de l’utilisateur comme son emplacement géographique, ses données de navigation internet, ses sites les plus visités, mais également des données personnelles comme son identité et ses données bancaires dès qu’ils sont utilisés sur l’appareil.

Par conséquent, et le plus souvent à l’insu des utilisateurs, ces outils espionne les fait et geste des utilisateurs, mais également dicte leur façon d’utiliser leur appareil en proposant de nouveaux contenus en référence à ses antécédents.

Des outils de télémétrie comparable au cheval de Troie et aux autres logiciels espions

Dans le jargon informatique, un logiciel espion s’appelle un spyware. Ce type de logiciel s’installe de manière furtive dans l’appareil et collectée à l’insu de l’utilisateur des données et les transmet. Ces données peuvent varier allant de simple collecte de données personnelle, jusqu’au vol d’identité ou de données financières. Et dans la pratique, les outils de télémétries fonctionnent de la même manière, à une exception près, le logiciel est intégré à la machine et donc ne peut être en aucun cas détecter comme étant une intrusion contrairement à un spyware classique.

A lire également  Les rôles et champs de compétences des avocats commis d’office

Enfin, ces outils de télémétrie sont le plus souvent utilisés à des fins publicitaires. Car en recueillant ces données, leur exploitant détermine les contenus les plus explicités suivant une tranche d’âge donnée, ou encore suivant un emplacement géographique et ainsi adapté à leur stratégie marketing en fonction des résultats de l’analyse de ses données. Les géants détenteurs de ses données peuvent également les vendre à des multinationales qui peuvent les exploiter de diverses manières.

Principe simple de limitation de propagation de données personnelle

D’une manière générale, comme expliqué ici, il est quasi impossible d’éviter les outils de télémétrie des machines informatiques modernes. Le seul que l’on puisse faire c’est d’en limiter l’accès aux données.

  • L’utilisation de bloqueur de publicité sur un navigateur internet permet de limiter la propagation de son identité sur Web ;
  • L’utilisation d’un logiciel de type VPN permet de masquer sa présence sur le Net et ainsi cacher via des techniques de cryptage, son adresse IP, son emplacement, mais également ses données sensibles ;
  • En limitant l’accès aux données de témérités comme celui du navigateur internet, ou encore du système d’exploitation, on se prémunit davantage d’une utilisation à son insu de ses données personnelles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*