Le diagnostic surface habitable dans la location

Qu’il s’agisse de la vente ou de la location d’un bien immobilier, le bailleur est tenu de réaliser des examens techniques. Les diagnostics surface habitable et Carrez permettent eux aussi de garantir la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement. Pour mieux appréhender ces deux types de diagnostics, nous vous donnons quelques conseils dans cet article.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour un diagnostic immobilier ?

Réaliser des diagnostics immobiliers avant de louer ou de procéder à la vente d’un bien immobilier permet d’estimer de façon précise sa valeur. Depuis 1997, les propriétaires doivent se plier à cette prescription pour être en règle vis-à-vis de la loi.

Même si le bailleur est autorisé à effectuer lui-même certains diagnostics, il n’est généralement pas recommandé à un particulier de réaliser un examen technique, peu importe son envergure. En cas d’erreur, sa responsabilité est engagée. En faisant appel à un professionnel, un transfert de risques s’opère.

Ainsi, vous pouvez contacter des spécialistes tels que Allodiagnostic afin de réaliser divers diagnostics immobiliers : diagnostic performance énergétique, amiante, plomb, électricité, etc. Ainsi, vous pourrez soumettre un Dossier de Diagnostic Technique (DDT) valable de sorte à conclure rapidement une transaction.

Diagnostic surface habitable ou Carrez : pour quels biens immobiliers ?

Conformément à la « loi Boutin », le recours à un diagnostic surface habitable concerne les biens immobiliers, qu’ils soient vides ou meublés. Ce diagnostic n’est obligatoire que lorsque vous envisagez de mettre en location une maison ou un appartement. Il reste valable tant que vous n’effectuez pas de nouveaux travaux sur le bien en question.

Quant au diagnostic Carrez (encadré par la loi Carrez), il s’applique uniquement à la vente de biens immobiliers d’un lot de copropriété. Il peut s’agir soit d’une copropriété (verticale et horizontale) soit d’un local habitable ou commercial soit d’un local à caractère professionnel.

Comment effectuer un diagnostic surface habitable ?

La surface habitable d’un logement est en réalité la surface de plancher construite, déduction faite des surfaces occupées par les cages d’escalier, cloisons, murs, gaines, marches, embrasures de portes et fenêtres. Le calcul exclut également les parties des locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 m, les locaux communs et autres dépendances des logements.

Pour effectuer un tel diagnostic, il est recommandé de faire appel à un diagnostiqueur certifié pour se prémunir en cas de litige. Ce prestataire est suffisamment qualifié pour vous accompagner dans votre démarche.

Comment effectuer un diagnostic Carrez ?

Pour réaliser un bon diagnostic Carrez, vous devez absolument respecter les critères définis par la Loi Carrez. Même s’il n’est pas obligatoire d’avoir recours à un expert, cette démarche peut être très technique. Un diagnostiqueur certifié est en mesure de garantir un meilleur résultat et donc une mesure exacte.

Pour procéder à un diagnostic Carrez, on mesure la surface du plancher des locaux clos et couverts en y déduisant les murs, cloisons, gaines, embrasures, marches et cages d’escalier. De plus, toute partie dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 m n’est pas comprise dans le calcul.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*