L’impression 3D pour optimiser la santé

La santé est un élément capital de la vie de l’homme. C’est pourquoi il est important de bien en prendre soin. Avec la technologie qui ne cesse de se développer et de s’améliorer, de nombreux secteurs de la santé ont été optimisés. Et depuis quelque temps, un procédé révolutionnaire fait son entrée dans le monde de la santé : l’impression 3D. Que va-t-elle apporter à la santé ?

L’impression 3D

L’impression 3D est un dispositif de santé mis en place par FAB sur le campus de LyonTech-La Doua, en Villeurbanne depuis 2016. C’est une plateforme d’impression qui permet d’imprimer en 3D des cartilages, des os, des prothèses ou encore de la peau. Des éléments nécessaires aux traitements d’un patient. Il est même possible d’imprimer des organes avec cette imprimante 3D. De nombreux chercheurs travaillent donc sur cet appareil innovant pour améliorer la vie des patients. Grâce à cette innovation technologique, de nombreux patients verront leur vie changer et s’améliorer. Mais quels sont les autres impacts de cette nouvelle technologie sur la santé des patients ?

Plus de rejet

Souvent lorsqu’un patient reçoit une greffe d’organe, il est possible que ce soit une réussite totale et que ledit organe s’intègre bien à son métabolisme. Toutefois, le contraire est également possible. Le fait que le corps rejette l’organe et ne supporte pas la greffe peut parfois être fatal. Le taux de rejet est d’ailleurs assez élevé.

Cette innovation pourrait élimer une grande partie de ces rejets de greffe d’organe. En effet, comme il sera possible d’imprimer des organes avec cette imprimante, avec lesquels il n’y a pas lieu de s’inquiéter sur la compatibilité sanguine ou autre facteur important pour la greffe d’organe. Ainsi, le risque de rejet est éliminé et le patient sera en bonne santé.

Plus de sûreté

La greffe d’organe ou la reconstruction d’un os nécessitent souvent un temps de réhabilitation et une adaptation assez longue. Avec les prothèses issues de l’impression 3D, tout est plus rapide et plus adapté à l’anatomie humaine. Par exemple, si un patient souffre d’une fracture très grave, la greffe d’os nécessitera un temps de rééducation plus long et l’os devra s’accommoder au corps du patient. Or avec une prothèse 3D en titane par exemple, tout est plus simple.

Le patient ne passera pas beaucoup de temps à l’hôpital pour se remettre de ses blessures et de l’opération. La reconstruction de ses muscles et cellules sera aussi plus rapide et de bonne qualité, ce qui assure que le client ne risque pas de souffrir de ses blessures plus tard. De plus, la prothèse peut être moulée selon la constitution du patient qu’elle saura parfaitement adaptée. Sans parler du fait que les patients ne devront pas perdre leur temps avec des séances de rééducation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*